En 1991, les habitants de Bosnie-Herzégovine suivaient de près les évènements tragiques qui se déroulaient en Slovénie et en Croatie, persuadés qu'ils ne connaîtraient pas le même sort. A Sarajevo notamment, les habitants n'imaginaient pas que la guerre puisse venir frapper à leur porte, soudés qu'ils étaient par des décennies de paix inter-ethniques.

Au début de l'année 1992, suivant l'exemple de la Slovénie, de la Croatie et de la Macédoine, la Bosnie-Herzégovine décide d'organiser un référendum pour l'indépendance. Alors les disputes éclatent, souvent très violentes, entre les dirigeants. Rappelons qu'il y a trois peuples en Bosnie : des Bosniaques (= Musulmans de Bosnie), des Serbes et des Croates. Les Bosniaques (qui sont les plus nombreux) sont largement favorables à l'indépendance. Les Croates sont mitigés. Les Serbes sont catégoriquement contre.

Radovan Karadzic en 1989

Radovan Karadzic en 1989

Image d'archives

En effet, les Serbes savent très bien que si la Bosnie devient indépendante, celle-ci sera dirigée par un président bosniaque, puisque les Bosniaques sont majoritaires en nombre. Or il n'est même pas envisageable, pour les dirigeants serbes de l'époque, que le pouvoir soit entre les mains des Bosniaques. Les dirigeants serbes préfèrent que la Bosnie reste intégrée au bloc yougoslave, puisque la Yougoslavie est désormais entièrement aux mains des Serbes et de leur président Slobodan Milosevic. Depuis plusieurs années les nationalismes sont exacerbés. Le chef de file des Serbes de Bosnie est le psychiatre ultra-nationaliste Radovan Karadzic, personnage dévoré par la haine envers les Croates et les Bosniaques.

Milosevic et Karadzic devant une carte de la Bosnie

Milosevic et Karadzic devant une carte de la Bosnie

Image d'archives

Au parlement, peu avant le référendum, Radovan Karadzic s'adresse en ces termes à Alija Izetbegovic, président des Bosniaques : "Vous allez précipiter la Bosnie en enfer. Si la Bosnie devient indépendante, ce sera la guerre. Et les Musulmans, qui seront sans défense, disparaîtront !" Quand Radovan Karadzic parlait de faire "disparaître les Bosniaques" (à partir de 1992 les Musulmans ont choisi de s'appeler "Bosniaques") ce n'était malheureusement pas du second degré.

Tchetniks

Tchetniks

Image d'archives

Le référendum (boycotté par les Serbes sur les ordres de Radovan Karadzic) se conclut par une très large majorité de "oui". Le lendemain même du référendum, des barrages serbes sont placés autour de Sarajevo. Le 1er mars 1992, la Bosnie vote pour son indépendance. Le 6 avril 1992, la communauté internationale reconnaît officiellement l'indépendance de la Bosnie.

Guérilla urbaine

Guérilla urbaine

Image d'archives

D'avril à octobre 1992, les armées serbes conquièrent les deux tiers du territoire de la Bosnie, y compris des villes où les Serbes étaient très minoritaires (comme Jajce en Bosnie centrale). Sur les territoires conquis ils se livrent au nettoyage ethnique : massacres de villageois, expulsions, déportations dans des camps de concentration.

Camp de concentration en Bosnie

Camp de concentration en Bosnie

Image d'archives

Le viol des femmes est implicitement encouragé par le général Ratko Mladic, cela fait partie du plan de purification. Le viol est pratiqué de façon systématique et organisée, comme véritable arme de guerre. Des femmes sont aussi parquées comme esclaves sexuelles dans des camps de prisonnières. Des jeunes filles, parfois des fillettes, sont violées devant leur mère. Sur ce point précis, la guerre de Bosnie est particulièrement effrayante. Chaque guerre a son lot de violences sexuelles, mais il semblerait que celle de Bosnie en souffre tout particulièrement. Pour être vraiment objective, il faut préciser que le viol a aussi été pratiqué par les Bosniaques et par les Croates.

A partir d'avril 1992, la Yougoslavie, qui un an plus tôt était encore constituée de six républiques (Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Monténégro, Macédoine), n'en comprend désormais plus que deux : la Serbie et le Monténégro. Elle change alors de nom. De RSFY (République Socialiste Fédérale de Yougoslavie) elle devient RFY (République Fédérale de Yougoslavie). Ce pays, qui n'a strictement plus rien à voir avec la Yougoslavie proprement dite (Yougoslavie signifie "Royaume des Slaves du Sud") prendra plus tard le nom de Serbie-Monténégro. Ces deux pays sont désormais indépendants l'un de l'autre (depuis juin 2006).

Si l'avancée serbe est aussi fulgurante, c'est parce que les Serbes de Bosnie sont largement épaulés par les Serbes de Serbie, qui ont entre leurs mains l'ex-armée fédérale. Bien sûr Slobodan Milosevic s'en défend bien et nie toute implication dans ces conflits. On sait pourtant que la Serbie fournit l'armée en matériel, en officiers et en salaires. Face à cette armée, les Bosniaques sont au début démunis car leur président Alija Izetbegovic, ne croyant pas à la guerre, n'a pas pris le soin de monter une armée. Devant tant de violences, la communauté internationale décrète un embargo sur les armes en direction de la Bosnie. Disposition cruelle et ridicule, puisqu'elle avantage considérablement ceux qui ont déjà des armes, c'est à dire les Serbes.

Lire la suite : Siège de Sarajevo.

Articles sur le même thème

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Jovan Divjak

6 septembre 2012

2 commentaires

François Mitterrand à Sarajevo

7 octobre 2007

13 commentaires

Siège de Sarajevo

27 septembre 2007

36 commentaires

Les voyous de Sarajevo

3 novembre 2010

2 commentaires

Commentaires

   

Sasa

Le mercredi 26 décembre 2007 à 16:25.

qu'est ce que ca me fait drole de voir c'est photo, de voir surtout c'est date 1991 1992 et de me dire que lorsque la bosnie est devenue indépendante j'avais que 2 ans ^^ je savais meme pas ce qui se pouvait bien se passer dans le pays sa me fait un effet bizarre.
   

kiara_69

Le mercredi 26 décembre 2007 à 18:29.

Comme d'habitude Dzana... je suis navrée et horrifier de lire ça.

Il y a même pas de mots pour décrire ce carnage, reste juste à espérer que la Bosnie se relèvera plus forte et que la guerre s'arretera là.
   

Dzana

Le jeudi 27 décembre 2007 à 16:24.

Bonjour,

Sasa, moi j'étais un peu plus âgée, je ne comprenais rien à la politique, mais je sentais bien qu'il était en train de se passer des choses très graves...
   

Danoche

Le vendredi 28 décembre 2007 à 10:57.

Bonjour,
Je m appelle Dany et comme mon prénom l indique (plus ou moins)
Je ne suis pas d origine yougoslave, mais Française, (et de sexe masculin, vu que mon prénom est unisexe) par contre ma belle famille est Bosno-croate ou croate de Bosnie ou Bosnienne (a chacun de voir) de la région de Ljubuski.
Je suis tombé amoureux de la Bosnie, grâce à ses paysages, sa culture, sa diversité, sa gastronomie et toutes les petites choses qui peuvent paraître secondaires.
Depuis ma première visite en 1994 accompagné de ma femme je ne peux m empêcher d y aller tous les ans (sauf 2 années)
Je trouve ce site autant intéressant qu’enrichissant.
J ai pris plaisir à lire vos nombreux articles !
Continuez à nous faire mieux connaitre ce superbe pays, voire nous faire rêver a travers vos articles et récits !
Vous m avez remplit mon cœur et mon esprit de joies et d apaisements, de plénitudes, merci, merci, merci, merci, hvala …… (Plus facile à écrire qu’à dire pour un Français)
Cordialement, Danoche.
   

Dzana

Le dimanche 30 décembre 2007 à 21:27.

Bonjour Danoche,
C'est moi qui vous remercie pour ce message ! Je suis très heureuse que mon site ait pu vous apporter un peu de plaisir.
Merci beaucoup, et bonne année 2008 avec un peu d'avance *
Dzana
   

Nekoch ( site web )

Le jeudi 3 janvier 2008 à 22:00.

Salut à Tous

Le premier avril 1992 quand la guerre en Bosnie à éclaté, j'avais presque 16 ans et j'étais là bas.
Je me rappelle de chaque détails. Le passage de de paix à l'état de guerre fut terrible et difficilement explicable.
Je viens d'une ville au nord-est de la Bosnie qui s'appelle Bijeljina. Si Dzana développe un peu plus ce passage concernant le début de la guerre Bosniaque, vous vous rendrez compte que c'est la ville dans la quelle a débuté la guerre de Bosnie.

Je voudrais encore complimenter ce blog et encourager Dzana à continuer ce travail qu'elle fait si bien.
Salutation de Genève ensoleillé.

Merci Dzana
   

Dzana

Le vendredi 4 janvier 2008 à 23:03.

Bonjour Nekoch,
Je te remercie pour ton témoignage, oui, il y aurait beaucoup de choses encore à ajouter sur ces débuts de guerre... je continuerai d'en parler, c'est l'un des buts de ce blog.
Merci encore pour ton bonjour de Genève, à bientôt *
Dzana
   

taquin

Le mardi 22 juillet 2008 à 13:16.

salut je suis vincent je vis en cote d'ivoire. je suis toujours entrain de me poser des questions sur le comportement de l'Homme vis à vis de son prochain. qu'est ce qui peut pousser un être humain à commettre un genocide? les cas flagrants de la bosnie, du rwanda, du burundi, du camboge... sont effroyables mais on n'en tire jamais de leçon de sorte à empêcher leur survenue. dans quel monde somme nous????
   

Dzana

Le mercredi 23 juillet 2008 à 00:23.

Salut Vincent,
Ah ça, je n'ai pas la réponse. Je pense qu'on évolue, mais à une vitesse extrêmement lente, si bien que toutes ces choses-là ne sont malheureusement pas prêtes de s'arrêter.
   

SKOMORAC sonia

Le jeudi 7 août 2008 à 23:03.

Je m'appel sonia, je suis née en france, de mére francaise et de pére BOSNIQUE, j'ai perdu mon grand pére durand la guerre de 39/40 il a été fusillé contre un mur lui et ses 6 fréres, l'horreur. mon pére était garde du orps du Maréchal TITO, puis il es rentré en france comme réffugier politique en 1956, et il as été rechercher durand 18 ans par son pays. Marié a une francaise et pére de 5 filles il n'a jamais voulu ce faire naturalisé francais,il es rester avec une care bleu (carte de séjour) j'usqua sa mort en 1995. mon demis frére vivait en bosnie ( fils d'une 1er union) lui a fait cette saloperie de guerre, et il a été lui aussi fusillé, horrible a voir, il a laisser une femme et surtout 3 enfants. 13 ans 10 ans et 3 ans. une guerre, oui mais pour une simple indépendance, combien de mort y sont rester. QUEL HORREUR ET QUEL GACHI........ courrage aux familles en deuil.
   

zohra

Le lundi 26 janvier 2009 à 11:00.

l'Homme est-il vraiment capable de tout aujourd'huit ??
   

etudiant

Le dimanche 6 juin 2010 à 01:14.

le plus drole la dedans est que ce conflit est basé sur l ethnie et le pouvoir comme bien daure.c est gens on vu et détesté stalinne et hitler ainsi que bien d autre,mais il repete quand meme les meme actes par le meurte,des génocide et des camp...tout sa pour le pouvoir,l honneur et la fierté d une religions.ne trouvez-vous pas que ce sois ridicule que l histoire ce repete tout le tens...sigh
   

Etudiante

Le dimanche 25 mars 2012 à 15:12.

Bonjour ,
Acctuellement je prépare mon examen de fin d'année, et j'ai décidé de parler de la bosnie qui est aussi mon pays d'origine et dans le quel je suis née pendant la guerre, pour moi la Bosnie et un pays magnifique et j'adore passer mes vacances là-bas, les gens sont heureux et profite de la vie malgré se qui c'est passé, j'étais petite quand c'est arrivé mais aujourd'hui je peux comprendre que ma famille on a beaucoup souffère, mon pére a perdu son pére et son grand frère, pour lui c'est pas facile car j'ai l'âge qu'il avait lorsque la guerre a commencé et qu'il c'est retrouvé seul sans ses parents alors qu'il avait seulement 16 ans. Je l'admire et l'aime beaucoup même si je lui le dit pas souvent car lorsque ma mére est tombée ensceinte, il c'est battu pour nous offrir un avenir meilleur et en sécurité alors qu'il n'avait que 18 ans et que il venait de perdre son pére, mon oncle était a srebrenica , il ne savait rien sur lui, il est parti pour l'autriche, ensuite il est venu en suisse, mon papa est très courageu et ma maman aussi.
Dzana je tennais à te dire que ton blog est super et qu'il m'aide beaucoup, merci !!!

Les commentaires sont fermés pour cet article.