Comment bien dormir en avion ?

Dormir en avion n’est pas donné à tous. Aussi longtemps où nous sommes exclusivement concernés par du moyen-courrier, la contrainte de pouvoir dormir en avion n’est pas au menu. Cependant, s’il est question de plus de 6 à 12 heures de vol non-stop, il est important de retenir certains points qui vous aideront à atterrir tout en fraicheur, mais aussi de limiter les effets du jet-lag. Si vous souhaitez favoriser un vrai sommeil récupérateur en vol, nous vous conseillons donc de bien faire attention à :

  1. Votre choix de siège.

Il n’est pas question d’opter exclusivement pour un siège à côté du hublot, au centre ou donnant sur les couloirs. La qualité de votre sommeil peut-être grandement influencé par votre positionnement à gauche ou à droite de l’appareil (tout comme votre préférence pour le côté du lit pour dormir). Bien évidemment, un siège côté hublot est préférable à un entre deux sièges, mais d’autres facteurs entrent en jeu : les zones de passages avec les chariots de services sont très bruyants et même sans cela, le va-et-vient du personnel de bord aussi peut facilement réveiller ceux qui ont le sommeil léger. Autre chose à éviter, s’installer à proximité des toilettes. Motif? Pas pour des raisons olfactives, mais également à cause du bruit et le passage qu’elles occasionnent.

  1. Vos vêtements pour voyager.

Un jean trop serré, un pull trop épais et lourd, un pantalon avec coutures épaisses sont autant de causes possibles de désagrément et d’inconfort en vol. Pour éviter de vous retourner dans votre siège constamment, soyez le plus confortable possible en vous encombrant au minimum. N’oubliez pas qu’il est possible de se changer en vol si nécessaire. Ne vous surchargez donc pas en pull, car l’habitacle de tout avion est déjà tempéré pour permettre idéalement aux voyageurs de dormir.

 

  • Vos accessoires pour vous rajouter du confort.

Nous parlons ici de coussins pour la tête, de cal pour le dos ou de sacs qui pourraient être utilisés pour surélever vos pieds. Qu’est-ce que cela change ? Eh bien, surélever ses pieds évite la sensation des jambes trop lourdes en vol, car cela favorise la circulation sanguine. Pour les coussins, ne faites pas la même erreur que beaucoup de passagers en attachant les coussins en ‘U’ sous le menton. L’attache doit se trouver au niveau de votre nuque immobilisant ainsi mieux votre tête. Caler son dos convenablement est aussi un point essentiel. Une colonne arrondie sera source de gêne très certainement à mesure que votre vol se poursuit.

 

  1. Créer les conditions environnantes idéales pour dormir.

Pour ce faire, rien de plus simple que d’emporter avec vous un masque de nuit et des boules quiès. Au minimum vous serez exposés aux facteurs externes, au mieux vous pourrez être sûr de passer une bonne nuit de sommeil. Compléter votre conditionnement par un peu d’huiles essentielles sur votre coussin, ça ne peut pas faire de mal!

 

Vous voilà prêts à parcourir le monde en toute quiétude!

 

Please follow and like us: