Hommage à Xavier

 

réparation

À mesure qu’il m’arrive de voyager, je me retrouve parfois à faire des rencontres inattendues et ces rencontres peuvent être très riches en surprises. Pour ma part, j’ai eu récemment un déclic lorsque j’ai fait causette avec un responsable de maintenance. Ce personnage fort sympathique et moi avons discuté un moment alors que j’étais en transit et attendais un vol de nuit. Essayant de limiter ma consommation de café, je ne trouvais plus d’astuce pour tuer le temps et ma rencontre avec Xavier, chargé de l’entretien de la section où je patientais, m’a aidé à combattre le sommeil qui m’assaillait.

Nous avons rapidement parlé de nos métiers et lui était en admiration devant mon parcours, mes passions et tout ce qui pouvait meubler mon emploi du temps de folie. Il disait qu’à comparer à moi, son métier n’avait rien de très « glam » (je reprends ici ses propres mots !!!) Pour lui, passer l’aspirateur, procéder au réparation de toitures après que les voyageurs soient passés, vider les poubelles et s’assurer que l’ensemble de sa section soit toujours nickel n’égalait pas le fait de découvrir de nouveaux horizons ou prendre de beaux clichés.

Étrangement, j’ai su trouver les mots au bon moment et j’en suis plutôt fière (car en temps normal, je reste figée et mal à l’aise quand quelqu’un est fasciné par mon métier). J’ai tout simplement dit à Xavier qu’il pouvait être fier de lui, qu’il n’y avait pas de sous-métier ou de métier qui se compare aussi facilement. Ce qui est à retenir c’est qu’il fait un métier très prenant et que peu de personne, parmi tous les voyageurs qui transitent ici, n’aurait accepté de faire. Je lui ai dit que ce qui est important à mon sens, c’est qu’en finissant sa journée, qu’il puisse être fier de lui et ait le sentiment d’avoir bien fait son travail….

Il acquiesça !

Xavier était quelqu’un qui avait pour sa part ce petit luxe de rêver encore, de profiter de l’instant présent et de faire un métier honnête. Le fait de nettoyer des tapis ou vider les poubelles était une chose. Par contre, se dévouer comme il le fait et arborer le même sourire à cette heure-là de la nuit, peu importe que ce soit un weekend fait qu’il fait partie des grands hommes que j’aurai au la chance de croiser au fil de mes voyages. Il était donc tout naturel que je lui rende hommage sous la forme d’un petit billet dans ce blog aujourd’hui.

Mes amitiés donc à Xavier ainsi qu’à tous ces autres travailleurs honnêtes qu’on aurait tendance à oublier tant ils sont discrets ; mais sans qui, nous ne pourrions plus vivre !

Please follow and like us: